Promenade à Chailland

1 - l'Eglise

eglise

Edifice néolithique construit par l'architecte Hawke en 1892 dans le style du XIIIème siècle, à l'emplacement d'une église romane. Le transept et le coeur sont éclairés par de hautes baies historiés du maître-verrier Alleaume. En façade la tour forme un portique ouvert avec voûte coiffée d'un oculus zénital utilisé pour le passage des cloches.

 

2 - la Roseraie - les Rochers, les Terrasses du Presbytère.

Rocher_de_la_Vierge

Le long du chemin d'accès aux rochers gréseux de la Vierge et du Calvaire, qui veillent la Chataigneraie de la Gigoulais, s'étend la Roseraie communale. De mai à octobred'innombrables espèces de roses parfument une allée serpentine et s'accrochent aux treillis d'une tonnelle et d'une pergola. Il faut visiter au pied de la Roseraie, les terrasses du Presbytère avec :

  • la cabane d'outils du Jardinier,
  • la serre de l'Abbé Lefaucheux avec sa vigne,
  • le potager aux légumes de variétés anciennes,
  • les clôtures plessées et les clôtures en châtaignier,
  • la petite grotte  dite de Lourdes.

 

 

3 - la Chapelle de la Gigoulais.

lagigoulet2

Fondée en 1751,dédiée à la Sainte Trinité, la chapelle est construite  sur un fort talus de terre et de pierres qui barre l'éperon.

On ignore l'époque et la fonction de cet ouvrage. On sait que le lieu a été occupé pendant le Haut-Moyen-Age entre les VIème et X ème siècle. A proximité un dépôt de haches de bronze a été trouvé.

 

4 - la Vieille Maison.

C'est une maison ancienne sur plan carré. La porte d'entrée est aujourd'hui bouchée, à pied droit mouluré.

 

5 - l'Ouvroir

l_ouvroir

Il s'agit d'une construction du XVII ème siècle élevé sur deux caves et desservi par un escalier à double volée. Il s'agirait d'une maison donnée en 1604 par le curé du village « pour un chapelain qui voudra instruire la jeunesse et tenir les escolles » Elle abrita, au XIX ème siècle, une école tenue par des soeurs et, ensuite, un ouvroir où les jeunes filles venaient apprendre couture et broderie.

 

6 - le Petit Lavoir

Prés de ce lavoir à plancher mobile il y a un petit édicule qui servait à faire bouillir l'eau. Celle-ci était versée sur le linge disposé dans un cuvier sur une épaisse couche de cendres pour y dissoudre les sels chimiques. Après coulage, le retirage consistait à savonner au lavoir les taches rebelles à rincer. Pour finir :arrosage au battoir, étendage sur fil ou sur herbe.

 

7 - le Lavoir du Moulin

moulindubourgetlavoir
Installé au pied d'un deux anciens moulins à blé du bourg, ce grand lavoir communal était, avant construction de la façade de brique qui le surplombe, recouvert d'ardoises. Grâce

à un système de treuils, dont le système de réglage adopte  le principe des ponts-levis, l'élévation verticale du plancher permettait l'utilisation du lavoir en période de crues.
 

8 - la Gare du Tramway

Ce bâtiment et celui de la Poste, avant réhabilitation, servirent de gare de 1901 à 1938 sur la ligne de chemin de fer Laval-Landivy qui traversait le bourg en passant au pied de l'église. Elle était ouverte aux voyageurs, messageries et marchandises et permettait d'atteindre Laval , située à 29 kilomètres en deux heures quarante cinq minutes et Pontmain, lieu de pèlerinage, en près de deux heures.

 

9 - le Lavoir rustique

lavoir_rustique

Cet ouvrage édifié en 1952 est remarquable pour sa couverture en bardeaux. Son bassin unique est alimenté par une source et est constitué d'une table à laver à hauteur d'appui et légèrement inclinée. C'était ,à l'image des autres lavoirs du village, l'un des nombreux lieux animés d'où fusaient ,entre deux coups de battoir, les dernières nouvelles du pays.

 

10 - la Maison du Roquet de Villeneuve

lamaisonduroquetdevilleneuve

Maison de la fin du Moyen-Age où se tinrent, à plusieurs reprises, la cour de justice et les assises du fief de Villeneuve. Elle est élevée sur deux caves de plain-pied dont l'une est percée d'une porte couverte d'un arc. L'escalier était initialement à une seule montée.

Les versants de la toiture, aux pentes raides, étaient jadis couverts de bardeaux de châtaignier, des petites bandes clouées sur voliges, comme dans la plupart des maisons du bourg.

 

11 - la Bourgeoiserie

la bourgeoisie

Maison construite vers le milieu du XVIII ème siècle à l'emplacement du manoir féodal de Villeneuve. Son caractère principal réside dans sa toiture à la Mansard, composé d'un comble brisé à quatre pans, dégageant ainsi un volume d'habitation supplémentaire à moindre coût.

 
orangerie

Jardin remarquable de Clivoy        

 

Le parc et le jardin du château Clivoy représentent un ensemble paysager qui s'étend sur environ 15 hectares si l'on y intègre le bois de futaie dont les allées furent dessinées en concordance avec l'aménagement des zones non boisées.

Seul le grand potager et les chemins de promenades menant sous les remparts rocheux du

Château vers le petit étang et la fontaine sont accessibles au public. Les abords immédiats du château sont réservés.

Situé à deux kilomètres au sud du bourg de Chailland (53), le château de Clivoy sur d'énormes blocs de grés domine la vallée de l'Ernée.

A l'origine, le site se composait de murailles alternant avec des remparts naturels de rochers formant enceinte et d'un logis vraisemblablement modeste, l'ensemble faisant office de poste militaire.

 

calendrier

premier week-end de juin " Rendez-vous au jardin"

jours de visite habituels en juillet et septembre, les lundis, Mardis, Mercredis, Jeudis, Vendredis de 9h à 12 h et de 14h à 17h.

Fermé les week-end et le 14 juillet.

Téléphone 06 07 61 10 10

 

http://www.clivoy.fr

 
plan du jardin remarquable

Itinéraires à la carte

jardin remarquable

propulsé par E-majine - SEO - referencement